LA COMMUNAUTÉ DES ARTISTES

À la rencontre de JOAN ALASTA pour
une interview "Nice to meet you" 

Director's Cat - Avril 2016, Nice  

 

Originaire de la Corse, JOAN ALASTA est une enfant de la musique,
À sept ans elle commence à jouer de la guitare, qui deviendra plus tard son instrument de prédilection. Elle rentre pendant deux ans au conservatoire d’Ajaccio.
Son don et sa maîtrise acquise la poussent alors sur la scène où elle évoluera avec plusieurs groupes locaux avant de se consacrer à l’écriture et à l'interprétation de ses propres morceaux comparées à "Aaron" pour ses mélodies marquantes et à "Missy Higgins" pour la fluidité de sa voix.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En janvier 2016, JOAN sort un EP, auto-produit, de 7 titres "Something Happened" où elle affirme un peu plus son identité musicale. 
On y retrouve toujours ses mélodies et cette mélancolie qui la caractérisent mais cette fois-ci, les sonorités POP croisent celles de la musique ALTERNATIVE et de l’ÉLECTRO. 
Depuis, JOAN collabore avec plusieurs DJ européens dont Dj'L avec qui elle nous laisse percevoir des ambiances musicales nouvelles notamment sur les titres "Lost My Way" et "Faith".

Mais aussi avec le DJ Cysco Fiore sur plusieurs morceaux DEEP HOUSE/POP.

Leur 1er titre est un remix de Justin Timberlake "I Think She Knows".
Ils réalisent ensuite des titres originaux "You Tried" et "Never Ever" ...

 


 

[À écouter] 

[Interview]


Hey Joan ! Peux-tu te présenter ?

Joan Alasta : J’ai beaucoup de mal à me présenter… Je m’appelle Joan ; je suis originaire de Corse. Voilà ! [sourire] Je suis musicienne. J’écris, je compose et j’interprète mes chansons. 

 

Qu’est-ce qui t’a poussée à faire de la musique ? 

Après avoir débuté par le conservatoire, j'ai appris à m'accompagner avec l'aide d'un prof à domicile. j'ai commencé par faire des reprises puis j'ai eu envie d'écrire et composer mes propres morceaux.

Avec les années, c’est devenu une addiction !

 

 

Joan Alasta chanteuse soutenu par DIRECTOR'S CAT  !

Raconte-nous ton parcours musical…

J’ai longtemps joué dans des groupes sur la région d’Ajaccio, dans lesquels je faisais des reprises.

Je composais de temps en temps et un jour j’ai eu l’envie d’enregistrer mes propres morceaux pour leur donner plus de vie. J’ai eu la chance de croiser le chemin du Studio La Source qui m’a proposé d’enregistrer mon premier album Hard to Breathe. Première expérience, géniale ! 

"Je voulais qu'il soit un "album de chevet" . comme "The Bends " de Radiohead l'a été pour moi. Qu'il soit celui qu'on écoute lorsque l'on est triste, nostalgique ou mélancolique...."


J’ai commencé à faire quelques concerts sur la Corse puis je suis montée sur Paris pour défendre cet album. A Paris, j’ai joué sur la scène du Divan du monde, j’ai participé à des émissions de radio et j’ai enregistré de petites émissions TV.

Après 1 an et demi, je me suis dit qu’il fallait passer à autre chose…

J’ai changé de ville et je me suis mise dans une bulle pour composer seule et apprendre des choses nouvelles, découvrir d'autres univers, jusqu’à ce que je ressente le besoin que quelqu’un avance avec moi.

Plus tard dans ce processus, j'ai rencontré Dj’L avec qui j’ai collaboré sur 2 titres de mon dernier EP que j’ai auto-produit, Something Happened.

Qu'y a-t-il de différent entre ton premier album "Hard to Breathe" et "Something Happened" ?

Sur Hard to Breathe, j'ai opté pour une configuration classique guitares/basse/batterie. J'ai écrit et composé la plupart des morceaux tout en laissant de la liberté aux musiciens qui m'ont accompagnée.

Pour Something Happened à l'inverse, j'ai travaillé seule sur la plupart des morceaux, et Dj'L m'a accompagnée sur 2 titres. Je savais exactement ce que je voulais, c'est-à-dire me libérer des structures dont j'avais l'habitude en y ajoutant des sonorités nouvelles pour moi. 

 

Dans « Hard to Breathe » tes mélodies sont assez mélancoliques… Comment se passe le processus de composition d’une chanson ? 

Ca dépend. Je peux commencer une chanson juste avec ma guitare, ou être sur l’ordi et commencer juste avec un son qui me parle. J’exprime avec des notes et des mots ce que tout le monde ou presque a pu vivre ou ressentir à un moment donné dans sa vie. Pour les textes, parfois ça vient tout de suite en même temps que les notes avancent, parfois ça prend beaucoup plus de temps. Mes chansons parlent d'histoires d'amour ratées, abandonnées, d'absence, de trahison...

 

Pourquoi écrire en anglais ? 
Tout simplement parce que je trouve que la langue anglaise se marie mieux avec la musique que je fais. 

 

Quels sont les artistes qui t’influencent le plus ?

C’est en mouvement. Pendant des années je me suis construite sur une base pop/rock avec Radiohead, Oasis, Garbage, U2… Aujourd’hui, j’écoute toujours ces artistes mais j’écoute aussi Rihanna, Dj Snake, Lana Del Rey, Justin Bieber, et oui !! [rires]

 

Peux-tu nous citer un morceau culte pour toi ?

« Fake plastic trees » de Radiohead.  J’aime beaucoup “Middle” de Dj Snake et « Stressed out » de Twenty One Pilots.

 

Un lieu où tu rêverais de jouer ?

Taratata !

 

On te le souhaite ! C’est quoi ton « kiff ultime » sur scène ? 

C’est le moment où je déconnecte, que je ne pense plus à ce qu’il se passe.

 

Quelle est ton actualité ?

La sortie de mon EP Something Happened  disponible sur Spotify / Deezer / Bandcamp.

Je prépare des vidéos de covers différentes de ma cover  « Big Jet Plane », à suivre sur YOUTUBE !

Et sinon je compose toujours.

J'ai envie de développer des collaborations, certaines sont déjà en cours pour sortir un prochain EP d’ici un an et demi. 
Vous pouvez suivre tout ça sur ma page
FACEBOOK et TWITTER !

 

Avec plaisir ! Merci Joan et BIENVENUE chez DIRECTOR'S CAT ! 

Merci à vous la bande Director’s Cat !

  • Facebook App Icon
  • Twitter App Icon

 #DIRECTORSCAT

DIRECTOR'S CAT, la communauté des artiste. #directorscat
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now